Choisir son diffuseur d'huiles essentielles n'est pas simple. Les critères sont nombreux : la technologie de diffusion, la taille, le prix, la surface à diffuser, jeu de lumière ou non, nomade ou non, le design, le timer, etc. C'est pourquoi nous avons conçu le guide ci-dessous, afin que vous puissiez choisir votre diffuseur avec précision et rapidité !

Cet article a été mis à jour le 03/10/2023

3 grandes technologies de diffusion

La technologie de diffusion est le premier choix à faire. Si vous ne voulez pas être déçu, faites passer ce critère avant l’aspect visuel du Découvrir l'Aloée

Quel prix mettre dans un diffuseur ?

La réponse n'est pas éviente à donner ! En effet, 2 facteurs très importants vont impacter conséidérablement le prix : la technologie de diffusion et les matériaux utilisés. Mais voici quelques ordres de grandeur.

  • Pour un nébulisateur, comptez entre 45 et 80€. En dessous méfiance (la techno est complexe, dur de produire de la bonne qualité moins cher), au-dessus, vous achetez un objet d'art, pas la diffusion (ceci dit, pourquoi pas...).
  • Pour un brumisateur, comptez entre 40 et 60€. Attention aux petits prix sur les brumisateurs ! La simplicité de la techno a permis la mise sur le marché de 10aines de brumisateurs, dont certains sont clairement conçus pour durer 1 mois.
  • Pour un diffuseur par chaleur douce, entre 20 et 30€.

Quelle surface couverte par mon diffuseur ?

Même si les indications suivantes sont approximatives, qu’elles dépendent des diffuseurs et de la hauteur de plafond, elles vous donnent une idée de la technologie à choisir en fonction de la taille de votre pièce.

Pour simplement diffuser une ambiance olfactive

  • Pour une pièce de 100 m² : diffuseurs par nébulisation
  • Pour une pièce de 50 m² : diffuseurs par brumisation
  • Pour une pièce de 20 m² : diffuseurs par chaleur douce
  • Pour une pièce de moins de 10 m² : diffuseurs par ventilation

Pour diffuser avec un effet thérapeutique efficace

  • Pour une pièce de 50 m² : diffuseur par nébulisation
  • Pour une pièce de 20 m² : diffuseur par brumisation
  • Pour une pièce de 10 m² : diffuseur par chaleur douce
  • Pour une pièce de moins de 10 m² : diffuseur par ventilation

Comment être sûr de la qualité d’un diffuseur ?

Les diffuseurs connaissent un succès récent, et sont assez faciles à fabriquer. La totalité de la production se fait donc en Chine, et sur le web comme en magasin, le meilleur côtoie le pire. Rien ne remplacera la confiance que vous pouvez avoir dans un vendeur en particulier, mais si aucun n'a cette chance, voici quelques critères qui peuvent aider à "sentir" la qualité d'un diffuseur.

  • Bien sûr, le prix est un élément décisif. Attention aux brumisateurs pas chers. Vigilance sur Amazon notamment, qui met en avant les petits prix sans se soucier de la longévité des produits.
  • Malheureusement, l'origine ne peut être un critère puisque la totalité des diffuseurs est produite en Chine.
  • Nous vous conseillons de privilégier les marques d'aromathérapie déjà réputées pour leurs huiles essentielles : elles feront attention de pas mettre en danger leur image de marque pour un diffuseur aromatique...
  • Vigilance aussi concernant les diffuseurs ayant trop de fonctionnalités (bluetooth, plusieurs huiles essentielles, réveil, etc) : faire un diffuseur qui diffuse bien pour un bon prix est déjà un sacré challenge et les fabricants qui tentent de tout faire négligent souvent la diffusion elle-même.
  • Pièces détachées disponibles à la vente C'est un bon test de l'expérience du vendeur dans les produits qu'il vend : s'il vend des pièces détachées (verreries, buses, buvards, télécommandes), c'est qu'il connait bien ses produits et les retours clients liés au produit. Fort à parier que les produits trop fragiles ont déjà été exfiltrés de la gamme.
  • Et bien sûr si vous êtes sur internet, les avis des autres clients.

Galets, sprays, brûle-parfums : bonne idée pour diffuser ?

Diffuseurs de senteurs à tiges : bof

Différentes sortes de tiges existent, mais les tiges en rotin sont les plus utilisées. Elles sont à plonger dans un vase préalablement rempli d’un mélange d’huiles essentielles, puis à retourner 1 fois par semaine. Le contrôle de l’intensité de la diffusion s’effectue en enlevant ou en ajoutant des tiges dans le vase. Le niveau de l’intensité de la diffusion est équivalent aux galets, il n’y a pas de projection des molécules d’huile essentielle dans l'atmosphère et donc pas de réelle diffusion. Il s’agit encore une fois d’une odeur de fond ou d’un parfum d’ambiance.

Les brûle-parfums : non !

Les brûle-parfums diffusent un parfum d’ambiance grâce à une bougie qui chauffe un extrait de parfum déposé dans une coupelle au-dessus de la bougie. Ces derniers ne fonctionnent pas avec des huiles essentielles mais avec des extraits de parfum. En effet, utiliser des huiles essentielles avec ce type de diffuseur risquerait de dénaturer leurs molécules car elles seraient chauffées à plus de 40°C, température maximale à laquelle les huiles essentielles peuvent être chauffées sans danger. Il n’y a pas de visée thérapeutique ici, seulement une visée olfactive...

Les sprays d'huiles essentielles : oui

Les sprays permettent de diffuser un parfum d’ambiance. Il est conseillé de vaporiser 5 à 6 fois son intérieur pour parfumer l’air. Lors de la pulvérisation, une quantité importante de composés organiques volatils (COV) est libérée dans la pièce. Ces composés regroupent un grand nombre de substances qui peuvent être naturelles, (d’origine biogénique) ou anthropique, c’est à dire d’origine humaine. Les plus connus sont l’éthanol, l’acétone ou encore le benzène et sont très volatils, se répandant facilement dans l’atmosphère. Ce mode de diffusion n’est donc pas 100% naturel. Cette idée est confirmée par le gaz et l'alcool ajoutés pour permettre le fonctionnement du spray et par le nombre important d’huiles essentielles présentes dans ces sprays, qui démontre qu’il ne s’agit pas d’huiles essentielles pures.

Galets de diffusion et diffuseurs passifs : non

Les galets de diffusion sont poreux, ce qui permet d'absorber les huiles essentielles et de laisser leur odeur se diffuser naturellement. Souvent fabriqués en matériaux 100 % naturels, ils sont destinés à être utilisés dans de petits endroits (tiroirs, boîtes de rangement, armoires, voitures etc). Il est conseillé de verser 5 à 10 gouttes sur le galet pour ressentir l’odeur des huiles essentielles. Ce type de diffusion est moins efficace qu’un diffuseur classique car il n’y a pas de projection d’huiles essentielles dans l’atmosphère. Avec ce type de produit, il y a seulement un effet provenant des particules volatiles d’huiles essentielles, qui va disperser l’odeur dans la pièce. Au niveau de l’intensité de l’odeur, cela revient à verser quelques gouttes sur un mouchoir ou à un flacon d’huile essentielle ouvert sur un bureau par exemple. Du coup, pourquoi acheter un galet ou un diffuseur passif ? 

On vous en parle en vidéo

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 1744 votes )

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Articles liés